Le potentiel du curcuma en tant que remède contre le cancer

La curcumine, un polyphénol alimentaire présent dans le curcuma, gagne du terrain en tant qu’agent anticancéreux et remède contre le cancer. En luttant contre les dommages causés par les radicaux libres et la liaison des produits chimiques cancérigènes à l’ADN, il peut aider à empêcher les cellules normales de devenir cancéreuses. Le remède naturel supprime les mutagènes et les cancérigènes et inhibe la propagation des cellules tumorales. Qui plus est, il peut même déclencher la mort cellulaire programmée de cellules cancéreuses sans nuire aux cellules saines qui l’entourent, ce qui en fait une alternative prometteuse.

Vous pouvez connaître le curcuma comme ingrédient de base dans les currys asiatiques. Mais il apparaît maintenant comme un remède alternatif pour combattre et prévenir l’une des maladies que nous craignons tous: le cancer. Qu’est-ce qui en fait un formidable allié contre les cancers allant du cancer de l’ovaire et du sein au cancer du foie, du pancréas et du côlon-rectum? La réponse réside dans les puissantes propriétés antioxydantes et anticancéreuses de son composant actif, la curcumine.

Voici un aperçu de la façon dont cette ancienne épice jaune dorée pourrait ralentir ou arrêter la progression des cellules tumorales cancéreuses et même les éliminer complètement.1

1. Tue les cellules tumorales

Dérivé de la racine Curcuma longa, le curcuma a des propriétés immunomodulatrices et améliore la mort cellulaire des cellules tumorales, ouvrant la voie à son utilisation dans des remèdes contre le cancer ou de prévention.

La curcumine, le composant actif du curcuma, module et régule la croissance des cellules tumorales, les tuant sélectivement. Ce qui rend le curcuma et curcumine particulièrement prometteur, c’est qu’il ne semble pas avoir un impact négatif sur les cellules normales de votre corps et affecte seulement les cellules tumorales.3 La curcumine est capable d’induire une variété de cellules cancéreuses à s’autodétruire essentiellement, un processus connu sous le nom d’apoptose. Il le fait en interférant avec le développement normal de ces cellules et en endommageant l’ADN des cellules tumorales.

2. Supprime les cancérigènes et empêche les tumeurs de se former

La recherche a révélé que la curcumine a la capacité de supprimer l’activité des agents cancérigènes comme les cancérogènes et les mutagènes responsables du développement de cancers dans le corps.5

Il entrave la propagation du cancer dans ses premiers stades et inhibe également les enzymes dans votre corps responsables de la cancérogenèse (formation de cancer). Ce processus commence généralement après que votre corps a été exposé à des agents cancérogènes ou cancérigènes et des toxines. Et le curcuma pourrait agir comme un barrage routier de toutes sortes. Des études sur des sujets animaux ont démontré son efficacité dans l’inhibition de la cancérogenèse associée aux tumeurs et cancers intestinaux, mammaires et buccaux6. L’utilisation topique de la curcumine dans les études animales a également inhibé la formation de tumeurs dans l’épiderme des animaux d’expérimentation.7

3. S’attaque au cancer lié à l’inflammation

Bien que n’étant pas entièrement compris, une théorie de longue date lie l’inflammation et la formation du cancer. L’inflammation peut également entraîner une chimiorésistance, ce qui rend la chimiothérapie conventionnelle inefficace dans la lutte contre le cancer8.

L’inflammation joue également un rôle clé dans la progression d’un cancer, avec plusieurs cancers provenant d’une inflammation chronique de bas niveau ou d’une irritation chronique. Les dommages causés par les radicaux libres, l’exposition aux polluants environnementaux, aux aliments et au stress peuvent causer une inflammation soutenue qui prépare le terrain au cancer. Et c’est là que l’action anti-inflammatoire du curcuma et ses propriétés immuno-stimulantes entrent en jeu.910

4. Lutte contre le cancer lié aux dommages radicaux libres

Curcumine dans le curcuma est un antioxydant puissant qui a été comparé à son impact sur les vitamines antioxydantes comme le bêta-carotène et les vitamines C et E. En raison de cette propriété, il peut combattre les dommages des radicaux libres dans le corps.

Les dommages causés par les radicaux libres sont considérés comme un facteur important qui augmente le risque de cancer. Ces radicaux libres causent la toxicité et endommagent les cellules, mais la curcumine peut agir contre eux et protéger le corps.11 Il est également capable de moduler et d’augmenter les niveaux de glutathion antioxydant qui peuvent aider à prévenir les dommages aux composants cellulaires.

5. Limite l’apport en nutriments aux cellules cancéreuses

L’angiogenèse ou la formation de nouveaux vaisseaux sanguins est importante pour la croissance et la prolifération des cellules tumorales. Les cellules tumorales stimulent normalement la formation de nouveaux vaisseaux sanguins pour les nourrir avec des nutriments et de l’oxygène. Avec le soutien de cet apport, les cellules cancéreuses peuvent envahir les tissus environnants et se répandre dans le corps13. La curcumine dans le curcuma peut empêcher que cela n’arrive en coupant l’apport en nutriments dont les cellules tumorales ont besoin pour se développer. La recherche a montré que la curcumine module l’angiogenèse, inhibant la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins fournissant les cellules tumorales.14

6. Offre une alternative peu coûteuse sans effets secondaires majeurs

Le traitement du cancer à grande échelle comporte de nombreux effets secondaires, dont beaucoup peuvent sauver la qualité de vie. Ceux-ci vont de la perte d’appétit, perte de cheveux, troubles du sommeil, constipation, diarrhée, nausée et fatigue à la douleur, anémie, saignement, problèmes sexuels et de fertilité, et même problèmes de mémoire / concentration.15 De plus, ces traitements sont souvent coûteux fardeau pour le patient et sa famille. C’est pourquoi les remèdes à base de plantes et naturels comme le curcuma, qui est relativement peu coûteux et n’a pas d’effets secondaires désastreux, offrent un espoir dans le traitement du cancer.

7. Augmente l’efficacité de la chimiothérapie

La curcumine peut même aider à améliorer les résultats de votre chimiothérapie. La combinaison avec des agents chimiothérapeutiques conventionnels peut rendre ces agents plus efficaces, surtout si les cellules cancéreuses sont résistantes à la chimiothérapie (chimiorésistante) .16 Elle aide à combattre les cellules cancéreuses résistantes aux médicaments en rendant les cellules tumorales sensibles à la chimiothérapie. cellules cancéreuses colorectales.1718

8. Fournit un soulagement des lésions cancéreuses

Une pommade contenant de la curcumine ainsi que l’extrait de curcuma peut aider ceux qui ont des lésions cancéreuses externes. Dans une étude qui a utilisé un onguent de curcuma sur les lésions, l’odorat et les démangeaisons ont diminué significativement pour presque tous les patients alors que la douleur et la taille des lésions ont diminué d’environ 10 pour cent. Près de 70% ont vu leurs lésions s’assécher19.

L’apport alimentaire de curcuma a peu d’effets secondaires, mais les suppléments de curcumine doivent être réglementés

L’apport alimentaire de curcuma sur une base régulière est bien et semble ne causer aucun effet secondaire. Cependant, certaines personnes se plaignent de maux d’estomac après l’ingestion prolongée de grandes quantités de curcuma. Il y a également eu des rapports de problèmes de peau et d’irritation sur la consommation de grandes quantités.

Avec les suppléments de curcumine, cependant, les choses sont un peu différentes. Un supplément vendu en ligne contenait une substance appelée nimésulide (ajoutée pour ses propriétés anti-inflammatoires) qui a entraîné des lésions hépatiques chez certaines personnes. Surveillez les signes d’avertissement des problèmes de foie comme l’urine foncée, la peau jaunie, la douleur abdominale, la fatigue et la perte d’appétit.

Utilisez le curcuma en toute sécurité

Évitez d’acheter des suppléments en ligne et consultez toujours votre médecin avant de commencer tout autre traitement. Il est également important de se rappeler que ce sont des traitements qui peuvent fonctionner parallèlement à votre traitement anticancéreux régulier ou comme soins préventifs. Ils ne sont peut-être pas toujours assez forts ou assez rapides pour obtenir les mêmes résultats que les traitements conventionnels. N’arrêtez donc pas votre médicament ou votre traitement sans d’abord consulter votre médecin.21

» Santé » Le potentiel du curcuma en tant que remède contre le cancer